Ce qu’il faut savoir sur l’isolation en mousse projetée

Les consommateurs se tournent de plus en plus vers des produits isolants écologiques pour atteindre facilement les critères de réglementations thermiques. La mousse isolante projetée constitue un procédé efficace pour obtenir les meilleures notes du diagnostic de performance énergétique. Focus sur les atouts de ce matériau innovant.

Quels sont les avantages d’une isolation en mousse projetée ?

Opter pour une isolation en mousse projetée, présente de nombreux avantages tant pour le confort des habitants que pour leur santé. En effet, cette technique est une excellente illustration des progrès techniques réalisés dans ce domaine. Elle possède également un fort pouvoir isolant, soit 96% d’air et une résistance thermique allant jusqu’à 12 cm d’épaisseur. Cette solution écologique s’adapte aussi bien aux constructions neuves ou à rénover. Concrètement, cette méthode consiste à appliquer de la mousse polyuréthane au niveau des murs, des sols ou des toitures afin d’éviter les pertes d’air incontrôlées. Dans sa forme finale, le produit se présente sous forme d’une mousse expansée qui durcit après utilisation.

Aussi, il ralentit les circulations d’air parasites et est imputrescible. La mousse reste stable dans le temps, ce qui signifie que l’isolation a une durée de vie prologée. Elle est également efficace pour lutter contre l’humidité et éloigner les nuisibles. Il serait impossible pour ces petites bêtes de creuser dans le polyuréthane, contrairement au polystyrène par exemple. Par ailleurs, elle est étanche à l’eau, incompressible et inflammable. Ainsi, il y a moins de risque d’incendie par rapport aux autres isolants classiques.

Enfin, il s’agit d’une technique d’isolation écologique et très respectueuse de l’environnement, car elle ne renferme aucun élément néfaste pour la couche d’ozone.

Qu’en est-il de la mise en œuvre de l’isolant ?

Tout d’abord, il est important de noter que ce produit est destiné à isoler des surfaces en contact avec l’extérieur : murs, sols, plafonds, etc. Le procédé est à ce jour un des meilleurs compromis entre résistance thermique et épaisseur d’isolant. Pour appliquer l’isolant projeté, il est indispensable de s’équiper de machines hydrauliques et pneumatiques. Il est possible de l’utiliser sur des supports en béton, en pierre, en bois… La mise en œuvre se déroule en cinq étapes en général.

La première étape consiste à préparer le chantier pour garantir une adhérence maximum de la mousse. Ensuite, il faudra spécifier les hauteurs et réaliser les niveaux avec un laser. Il faut par la suite projeter l’isolant en couches successives jusqu’à l’obtention de l’épaisseur nécessaire. La mousse enrobe toutes les gaines techniques afin d’obtenir une dalle 100% étanche. Après la projection, il est temps de passer au ponçage afin de niveler le sol. Ces étapes sont assez complexes, c’est pourquoi il est plus judicieux de confier les travaux à un professionnel qualifié dans le domaine.