Nos conseils pour se protéger le visage quand on fait des travaux à la maison

protection visage travaux

Faire des travaux à la maison, de tous types, est l’une des activités favorites des Français ! Qu’il s’agisse de réaménager un grenier, installer une pergola, refaire le carrelage de sa cuisine ou encore les peintures de son salon, certaines précautions restent tout même à adopter, notamment pour protéger le visage. Tous nos conseils pour éviter les risques inutiles !

Pourquoi se protéger le visage ?

La nature des travaux qu’on entreprend à la maison peut varier selon les cas. Mais dans la plupart des travaux que vous envisagerez, votre visage risque d’être exposé. Il convient donc de protéger ce dernier pour éviter les accidents. En effet, les accidents domestiques en France, notamment dans le cadre de travaux réalisés à la maison, sont très nombreux chaque année.

Voici quelques cas typiques, pour lesquels il est recommandé de prendre des mesures de précaution pour protéger votre visage :

  • Les travaux de peinture, du fait de la nocivité des produits utilisés.
  • Les travaux de nettoyage divers, pour les mêmes raisons.
  • Les travaux de maçonnerie, du fait de la nocivité mais également des projections possibles sur le visage.
  • Les travaux de rénovation de l’ancien, pour lesquels on évitera l’inhalation de poussières et particules toxiques.

Comment se protéger efficacement ?

Reprenons les cas décrits plus haut, et voyons quelles sont les mesures à prendre afin d’adopter les gestes de précaution qui conviennent.

  • Pour les travaux de peinture, le risque est donc la nocivité des produits utilisés dans l’air. Ici, il ne s’agit pas de se protéger contre un choc mais plutôt de filtrer l’air respiré pour éviter tout risque. Le port d’un masque chirurgical jetable peut être conseillé dans ce cas précis, il permettra de filtrer l’essentiel des particules néfastes dans l’air, ce qui vous permettra de travailler en toute sécurité.
  • Pour les travaux de nettoyage divers, là encore, un masque chirurgical pourra faire l’affaire. En cas d’utilisation prolongée de produits particulièrement nocifs, il pourra être conseillé d’utiliser un masque chirurgical FFP2, qui présente un niveau de filtration plus avancé que le précédent.
  • Pour les travaux de maçonnerie, le port de masques reste envisageable, mais le risque supplémentaire ici est le risque de projection. On pourra donc utiliser un masque en plus d’un casque de chantier, qui permettra de prévenir les accidents liés par exemple à une chute de pierres.
  • Pour les travaux de rénovation de l’ancien, il conviendra de distinguer les différents risques pour s’équiper de masques de protection respiratoire et/ou de casques, en fonction des travaux prévus.